• Pour tout renseignement nous contacter au 06 41 18 78 06
  • Livraison gratuite à partir de 75 € d'achats
  • Pour tout renseignement nous contacter au 06 41 18 78 06
  • Livraison gratuite à partir de 75 € d'achats
STEVIA, Stevia rebaudiana, Feuilles

STEVIA, Stevia rebaudiana, Feuilles

à partir de 4,00 €

taxes comprises hors frais de port
Délai de livraison : 7 jour(s)

Description


STEVIA : une plante aux propriétés étonnantes

Le vrai nom de la Stevia est Stevia rebaudiana, mais on l’appelle aussi parfois “chanvre d’eau”. C’est un petit arbuste reconnu depuis longtemps comme source d’édulcorants naturels (un édulcorant est un produit qui donne un goût sucré).

Originaire d’Amérique du Sud et d’Amérique Centrale (nord du Mexique), cette plante pousse à l’état sauvage dans des prairies ou des massifs montagneux, sous un climat semi-aride.




Origines de la Stevia


Les utilisateurs de cette plante les plus anciens connus sont les indiens Guarani : depuis 2000 ans, ils ont exploité la Stevia en tant qu’édulcorant et comme plante médicinale.

En 1931, des chimistes français ont isolé les molécules qui donnent son goût sucré à cette plante : les hétérosides, composées de steviosides et les rebaudiosides.

Au début des années 1970, les japonais ont commencé à la cultiver pour remplacer les édulcorants artificiels, tels que le cyclamate ou la saccharine, suspectés d’être cancérigènes. Le liquide extrait de ses feuilles et les stéviosides purifiés sont utilisés comme édulcorants et commercialisés au Japon depuis 1977. Ils représentent 40 % du marché des édulcorants en 2005 dans ce pays, ce qui en fait le plus grand consommateur au monde de stéviosides.

La Stevia est maintenant cultivée et consommée dans de nombreux pays d’Asie : Chine (le plus grand exportateur de stévioside), Corée, Taiwan, Thaïlande et Malaisie. On en trouve aussi en Amérique du Sud (Brésil, Paraguay et Uruguay) et en Israëln.



Les bienfaits de la Stevia


poudre de steviaLa Stevia possède bon nombre d’avantages par rapport aux autres édulcorants, et surtout par rapport au saccharose (sucre) :

-Ses molécules possèdent un pouvoir sucrant jusqu’à 300 fois supérieur au saccharose : elle laisse une sensation sucrée plus longtemps

– Elle a un taux très faible en calories : favorise la lutte contre l’obésité

– Elle modifie très peu le taux de glucose dans le sang, elle est donc très intéressante pour les diabétiques, les personnes qui souffrent d’hypertension ou les régimes faibles en glucides

– La culture ne demandant pour l’instant ni insecticides ni herbicides, c’est un produit 100% naturel et proche de la qualité bio. Il est tout à fait possible d’en cultiver à titre privé.


Cependant, comme la Stevia ne possède pas les mêmes propriétés que le sucre, on ne peut pas s’en servir dans beaucoup de recettes de cuisine, notamment pour les gâteaux. Elle est plutôt destinée au sucrage d’appoint, comme dans le café ou le thé par exemple.



Qui a découvert la Stévia?


Nous venons de le voir, les conquistadors ont été les premiers représentants du monde occidental à découvrir la stevia et elle avait été décrite par Peter James Esteve.

Cependant, tout avides de pouvoir et d’or, ils ont porté leurs efforts sur d’autres aventures et leurs caravelles n’ont pas rapporté dans leurs soutes de précieux plants de stevia pour en faire la culture en Espagne.

Ce qui soit dit en passant est bien dommage pour eux car le vrai trésor, économiquement parlant, était sans doute là. Cela aurait également évité à l’occident de subir les méfaits du sucre que nous connaissons aujourd’hui.

Les conquistadors ont donc laissé la stevia aux indiens et le temps s’est écoulé jusqu’à ce que 400 ans plus tard un docteur du nom de Moises Santiago Bertoni redécouvre la stevia.

Le Docteur Bertoni était un immigrant suisse venu s’implanter au Paraguay. C’était un scientifique avec des visées humanistes et philosophiques. Le fait de migrer vers l’Amérique du sud était pour lui symbole de renouveau et d’ouverture vers une société différente. On l’appelait d’ailleurs le “sage Bertoni”.

En 1887 il organisa une expédition à travers le nord-est du Paraguay afin de trouver des espèces botaniques inconnues.

Moises Bertoni

Bien sur, il se retrouvait en pleine foret subtropicale et il fut en contact avec des tribus de locaux qui lui indiquèrent l’existence d’une plante connue depuis toujours et qui était aussi sucrée que le miel.

Le sang de notre homme ne fit qu’un tour et il se mit à la recherche de la plante mystère. Malheureusement la stevia était bien rare, et surtout dans des régions difficile d’accès ce qui fait qu’il n’en trouva pas.



Les effets sur la santé de la Stévia


Des études menées dans les années 80 et 90 sur le steviol (produit de dégradation des stéviosides et des rébaudiosides) ont permis d’observer, dans certains cas isolés, un faible effet mutagène (donc un potentiel risque de cancer). Bien que les dernières études montrent que sa consommation est sans risque, les agences gouvernementales ne concluent pas à la sécurité de ce produit.

En 2006, l’OMS a conduit une évaluation approfondie sur les expériences concernant les stéviosides menées sur les animaux et les hommes, et a conclu que « le stévioside et le rébaudioside ne sont pas mutagènes (ni in vitro ni in vivo) et que les effets mutagènes du stéviol observés in vitro ne se sont pas manifestés in vivo ». Aussi, le rapport n’a trouvé aucun effet cancérogène. Enfin, il a été montré que « le stévioside est un principe actif chez les patients souffrant d’hypertension ou de diabète de type 2 », mais que d’autres études étaient nécessaires pour déterminer le dosage approprié.

Des millions de Japonais l’utilisent depuis trente ans sans aucun effet secondaire connu ou rapporté. En médecine traditionnelle, ses feuilles sont utilisées depuis des siècles en Amérique du Sud et des recherches sont conduites depuis plusieurs années dans le cadre du traitement du diabète de type 2.