• Pour tout renseignement nous contacter au 06 41 18 78 06
  • Livraison gratuite à partir de 75 € d'achats
  • Pour tout renseignement nous contacter au 06 41 18 78 06
  • Livraison gratuite à partir de 75 € d'achats

PETIVERIA ALLIACEAE, ALLIACEAE, PAU DA GUINE,bois de guinée

à partir de 6,00 €

taxes comprises hors frais de port
Délai de livraison : 7 jour(s)

Description


  • Petiveria alliacea L.

    Historique
    Principalement les Mayas ont utilisé cette plante médicalement et dans l’art magique. Au Brésil, il est appliqué dans les rituels religieux des Afro-Brésiliens. À l’heure actuelle, il est l’une des plantes avec l’application médicinale la plus ample dans la région.

    Occurrence
    Au Venezuela, l’espèce se trouve dans les régions tempérées ainsi que dans les régions chaudes montant jusqu’à 1200 m. Il est maintenant cultivé dans certaines parties de l’Asie et de l’Afrique.

    Utilisation ethnobotanique et générale

    Utilisation médicinale
    Pièces d’occasion : Plante entière, racine, feuille. Plante entière. La plante entière est bouillie dans le vin lorsqu’elle est utilisée comme cataplasme; pour confondre l’arthrite, la plante entière est bouillie dans l’eau, un peu d’urine et de sel d’Epsom sont ajoutés, et le liquide est appliqué tiède sur un chiffon pour panser la partie douloureuse. Une décoction des parties aériennes de la plante est utilisée tous les jours sous la forme d’un rince-bouche pour éviter les caries et fortifier les gencives. Feuille. Les feuilles sont appliquées à l’extérieur comme à l’intérieur. La sève de toute la plante ou des feuilles seules appliquées à l’extérieur guérit les maladies de la peau, l’arthrite et les maux de dents. Une décoction des feuilles est utilisée contre le rhume, les crampes, l’inflammation de la vessie et l’asthme. Une décoction de 15-20 feuilles dans un litre d’eau est préparée et une tasse de décoction est prise 3 fois par jour. Le liquide est utilisé pour un rince-bouche contre les maux de dents. L’infusion des feuilles est appliquée « pour soulager les travailleurs des femmes et des vaches ». Il n’y a pas beaucoup de différence entre les femmes et les vaches selon les peuples autochtones. Les feuilles sont en outre utilisées comme antipyrétiques et contre les troubles des poumons. Ils sont également appliqués comme un aphrodisiaque, comme un abortif et contre les morsures de serpent. Pour guérir l’inflammation de la vessie, les feuilles en décoction sont utilisées comme un bain de pied. Une infusion des feuilles mélangées avec du lait aide contre les parasites intestinaux. On dit que les feuilles sont sudorific et dépuratives. Un bain préparé avec les feuilles est utilisé comme antihystérique. Les feuilles en décoction sont également utilisées contre les spasmes. Les feuilles et les branches en décoction fortifient les gencives et évitent les caries, si elles sont utilisées tous les jours. Une décoction des feuilles et des racines est diurétique et abaisse la fièvre. Une infusion des feuilles mélangées avec du lait est une vermifuge. Les propriétés anticancéreuses attribuées à la plante semblent intéressantes. On suppose que la plante a des propriétés antinéoplasmiques et oncolytiques. La première publication sur les effets anticarcinogènes de la plante a probablement été celle de Toyos Alcala en 1975. La Fondation Anamu of America Inc., Miami, Floride, a été fondée pour étudier les propriétés curatives de la plante en 1979. En 1983, la plante a été présentée comme une merveille de guérison à la VII. Congrès botanique du Venezuela. Certains cas de guérison de la leucémie ont été rapportés. Racine. Les racines sont principalement utilisées contre les mêmes maladies et de la même manière que les feuilles. Les thés et les infusions de racines sont utilisés dans les cas de grippe, de maladies vénériennes, de cystite, de bleb, de dysménorrhée, d’inflammation de l’utérus et d’abortif. Un bain racine est utilisé pour la chaleur et un poultice est appliqué pour les rhumes dans la tête. On dit que la racine a des propriétés antispasmodiques, vermifuge et abortives. Racine concassée mis sur une dent malade détruit le nerf et soulage la douleur. La racine est utilisée comme un sudorific, diurétique, antirheumatique, comme antipyrétique et contre les maladies vénériennes.

    Méthode d’utilisation
    Pour guérir le cancer, 24-30 feuilles fraîches et vertes sont mis dans un litre d’eau froide; cette dose est prise en 3 portions par jour le matin, à midi et le soir. Le traitement est poursuivi pendant plusieurs mois jusqu’à ce que les symptômes de la maladie disparaissent. Certains patients le prennent pendant des années. Lorsque des feuilles fraîches ne sont pas disponibles, une décoction de feuilles séchées peut également être utilisée. Pour d’autres applications, voir également les recettes décrites ci-dessus.

    Propriétés curatives
    Diurétique, sudorific, expectorant, antispasmodique, dépuratif, abortif, vermifuge, anti-inflammatoire, antitumoral. La plante est en outre utilisée contre l’arthrite, la bronchite, l’asthme, la grippe, l’hystérie et les maladies nerveuses, pour traiter les piqûres de scorpion, les maux de dents et la fièvre; il aide aussi en tant qu’emmenagogue, contre les maladies vénériennes et les désordres de l’utérus. L’extrait de plante montre l’activité antimicrobienne.

    Contenu chimique
    Le lait des vaches qui se nourrissent de la plante est contaminé par des composés sulfureux (saveur d’ail). Les extraits de feuilles donnent un test positif pour les alcaloïdes. Le principe toxique de la plante est inconnu. Il est utilisé comme poison de poisson et pour la préparation d’un certain type de curare. Entre autres substances, la présence de tanins, de saponines, de glycosides, d’alcaloïdes et de ~ sitosterol a été prouvée. Une activité antibactérienne des extraits éthanoliques de la plante a été rapportée pour les organismes gramnégatifs et une activité antimycotique contre plusieurs champignons pathogènes dans des extraits aqueux a été trouvée aussi bien. L’extrait aqueux des feuilles et des pousses montre un effet stimulant dans l’utérus. Il est utilisé comme un stimulant de la menstruation. Des activités contre Mycobacterium tuberculosis et Candida albicans ont été observées. Un autre effet est la stimulation de l’activité phagocytique. Une décoction des feuilles montre des effets contre Epipdermophyton floccosum. Pharmacologiquement, il pourrait être démontré qu’une décoction des feuilles a des effets anti-inflammatoires et analgésiques. Il inhibe l’œdème des pieds. L’huile essentielle des feuilles exerce une action suppressive de la nutrition de certains larves d’insectes pathogènes (Attagenus piceus), et agit comme un insecticide contre les insectes adultes (Cimex lectularius, Musca domestica, moustiques); il est en outre un répulsif de papillons de nuit vêtements. L’extrait alcoolique des feuilles agit comme un nématicide pour Melodiogyne spp. peut-être en raison de la présence de dérivés du thiophène (trithiolane?). Les propriétés avortées chez l’homme sont attribuées à la racine, dont le curare et un poison de poisson sont préparés. L’extrait éthanolique des racines appliquées localement et oralement a montré un effet inhibiteur sur la dermatite causée par l’huile de croton (Croton tiglium L.) et sur le granulome induit par le granulé de coton; l’activité était plus forte lorsqu’elle était appliquée localement qu’une fois prise par voie orale. Les effets antiproliferatifs de Petiveria alliacea sur plusieurs lignes cellulaires tumorales pourraient en outre être montrés. On dit qu’un macrolide a une activité antitumorale. D’autres contenus sont les triterpènes, une lactone sesquiterpénique, Betha-sitosterol, acide uronique.

    Plante entière: rhumes, coeur, rein, foie, morsure de serpent, mal de dent

    --------------

    Utilisations: cholestérol, douleur lcal, gorge, grippe, rhumatismes.