• Pour tout renseignement nous contacter au 06 41 18 78 06
  • Livraison gratuite à partir de 75 € d'achats
  • Pour tout renseignement nous contacter au 06 41 18 78 06
  • Livraison gratuite à partir de 75 € d'achats

Mandrake - Podophyllum peltatum Podofilo, RACINE

à partir de 7,00 €

taxes comprises hors frais de port
Délai de livraison : 7 jour(s)

Description

Mandrake -

Podophyllum peltatum
Podofilo


Mandrake (Podophyllum peltatum), herbe médicinale, également appelée Mandrake, est une plante qui est originaire d’Afrique du Nord ainsi que l’Europe. Il s’agit d’une plante avec des fleurs pourpres, des fruits jaunes et des racines fourchues et est fortement parfumé. La racine est la partie principale utilisée comme phytothérapie.

Les propriétés médicinales sont anti-bilious, cathartique, émétique, diaphorétique, bile, alterative, résolutive, vermifugus.

Avantages

Ses nombreuses utilisations comprennent le traitement de la jaunisse, bilious ainsi que la fièvre. Il peut être utilisé comme un traitement de l’infertilité.

C’est l’un des meilleurs traitements à base de plantes pour les maladies du foie, les conditions intestinales ainsi que l’inflammation, varices, promouvoir la libido et les ulcères.

Bien que très efficace sur le plan médicinal, le mandrake est une herbe très forte et puissante.

Podophyllum peltatum, est un herbacé vivace de la famille des berberidaceae, originaire des forêts à feuilles caduques de l’est de l’Amérique du Nord. Les tiges grandissent jusqu’à 30-40 cm de haut, laisse 20-30 cm de diamètre.


La plante contient de la podofilotoxine, qui est utilisée comme cytostatique et topique dans le traitement des virus et des verrues génitales.

Utilisation médicinale

L’usine a été utilisée par les Indiens d’Amérique du Nord comme agent émétique, cathartique et anthelmintique. Ils ont également fait bouillir la racine toxique, et utilisé de l’eau pour guérir les maux d’estomac. Le rhizome a été utilisé à diverses fins médicinales, à l’origine par les habitants autochtones et plus tard par d’autres colons.

Il est également utilisé topiquement pour les verrues, et deux de ses dérivés, étoposide et teniposide, ont montré la promesse dans le traitement de certains néoplasmes malins.